SOMMAIRE


LETTRE-MÉLOMANE 2022-05


LÉGENDE DES APPRÉCIATIONS SUR LES OEUVRES


- : peu intéressant

* : assez bon

** : bon

*** : excellent

**** : exceptionnel


Exemple pour une oeuvre en plusieurs mouvements :

Concerto (*/*/-/*)

icone Écouter
icone Voir une évaluation continue


VERSION VIDÉO

BOYLE Ina (1889-1967)
VIOLON ORCHESTRE
La harpe magique (The Magic Harpe) rhapsodie (1919)  icone   (*)  icone
L'effet magique attendu de cette harpe, me semble-t-il n'agit pas vraiment. Le mystère aurait pu s'épancher de motifs fondus évocateurs, mais la fusion entre la partie dévolue à la harpe et les bois et cuivres d'autre part ne s'opère pas. Au sein de cet ensemble peu saillant se détache un motif plus dynamique, de style vaguement prokofiévien, qui ne s'accorde pas non plus à l'atmosphère de cette rhapsodie. Néanmoins, le premier tiers de l'œuvre, quelque peu réexposé en finale, échappe à cette tendance générale.
HAMERIK Asger (1843-1923)
ORCHESTRE
Symphonie 3 E major op 33 Symphonie lyrique (1884)  icone   (-/*/**/-)  icone
Une symphonie qui paraît peu inspirée dans son ensemble, d'un classicisme compassé sans originalité, cependant le 3ème mouvement, bâti sur un thème d'un appréciable intérêt thématique, se détache favorablement. Une orchestration à base de ponctuations assénées par les cordes, néanmoins agrémentée par des solo de flûte ou clarinette en pianissimo. Les contrastes forte piano sont plus grandiloquents qu'efficients, notamment dans le dernier mouvement.
HOLTER Iver (1850-1941)
VIOLON ORCHESTRE
Concerto A minor op 22  icone   (**/*/**)  icone
Ce concerto est sans doute un modèle de nuance et de congruence, tant pour le soliste que pour l'orchestre. Il bénéficie également d'une discrète touche rhapsodique nordique. L'écriture violonistique est parfois très virtuose sans effet démonstratif, l'orchestration est variée, sans effet coloriste vraiment affirmé, sa sonorité un peu sourde nuit parfois à son expression. Sur le plan thématique, les thèmes symphoniques principaux de chaque mouvement apparaissent d'intérêt relativement limité, en revanche les interventions en appui de la partie violonistique sont remarquables. Le soliste, quant à lui, s'affirme dans les passages de virtuosité, mais les mélodies lentes apparaissent plus banales. Au final, un bon concerto, néanmoins d'intérêt variable.
PALENICEK Josef (1914-1991)
PIANO ORCHESTRE
Concerto 1 [PIANO, ORCHESTRE À CORDES, TIMPANI] (1939)  icone   (-/-/**)  icone
Concerto très polymorphe selon les mouvements qui oscille entre modernisme et classicisme, entre dissonance et consonance. Le premier mouvement n'est qu'une suite de son désagréables, voire insupportables assénés brutalement dans un rythme permanent, assommant. Quelques motifs auraient pu être exploitables, et notamment la cadence, assez virtuose, s'ils n'étaient pas empreint de cette même obsession moderniste. Le 2ème mouvement, malgré son tempo lent, qui comporte lui aussi une cadence soliste, ne se départit pas de cette logique. En revanche, miraculeusement, le 3ème mouvement rapide, retrouvant la consonance, s'en trouve en grande partie épargné, notamment après les premières mesures. Il contient même des passages virtuoses très originaux et étonnants. La tessiture particulièrement aiguë participe beaucoup à cette impression de consonance. Néanmoins, on est encore loin des subtilités feutrées d'un Viteslav Novak ou d'un Tatakichvili. Un mouvement qui pourrait facilement atteindre l'excellence avec un travail plus approfondi vers la congruence et la souplesse de l'écriture pianistique moins diatonique, plus chromatique et moins abrupt.


ŒUVRE REVISITÉE
MENDELSSOHN Félix (1809-1847)
PIANO
Six romances sans paroles op 67 (1845)  icone  
Ces pièces expriment la maturité du compositeur et offrent un aperçu de ses possibilités expressives, bien au-delà de l'écriture systématique de ses concertos pour piano et orchestre. On retiendra une belle pièce lente comme la Complainte du berger et la fameuse Fileuse où la recherche de virtuosité dans le sens de la densité fait merveille.
1 Méditation (**)  icone
2 Illusions perdues (***)  icone
3 Chant du pèlerin (**)  icone
4 La Fileuse (***)  icone
5 La Complainte du berger (***)  icone
Berceuse (***)  icone



https://www.critique-musicale.com

À bientôt
Claude Fernandez