SOMMAIRE


LETTRE-MÉLOMANE 2024-06


LÉGENDE DES APPRÉCIATIONS SUR LES OEUVRES


- : peu intéressant

* : assez bon

** : bon

*** : excellent

**** : exceptionnel


Exemple pour une oeuvre en plusieurs mouvements :

Concerto (*/*/-/*)

icone Écouter
icone Voir une évaluation continue



GADE Alex (1860-1921)
VIOLON ORCHESTRE
Concerto 1 D minor (1889)  icone   (**/*/**/**)  icone
Une œuvre qui ne manque pas de matière musicale, par ses thèmes et motifs, sa partie soliste de haut niveau comportant des effets virtuoses très originaux. L'orchestration ajoute parfois des effets saisissants selon un canevas assez lâche, léger. Cependant, ces qualités sont amoindries par certains défauts. La première partie du premier mouvement présente tous les ingrédients du soliste et de l'orchestre les plus éblouissants, mais la partie qui suit ne se maintient pas à la hauteur. On peut noter, également sur l'ensemble des mouvements, des interventions symphoniques peu congruentes. Sur le plan thématique, le dernier mouvement qui bénéficie pourtant d'une partie soliste très enlevée, se trouve affaibli par un thème principal trop classique, élémentaire. Au final, un bon concerto au lieu d'un excellent concerto.
HALVORSEN Johan (1864-1935)
ORCHESTRE
Symphonie 3 C major (1929)  icone   (***/***/***)  icone
Une grande symphonie, s'inscrivant largement dans le style nordique. une orchestration très poussée sur le plan des registres instrumentaux. On remarquera notamment l'emploi remarquable du triangle dans le dernier mouvement. Les percussions et les cuivres sont utilisés toujours d'une manière harmonieuse sans jamais choquer. Le tissu thématique est extrêmement mobile, évoluant en cellules motiviques s'interpénétrant rapidement.
SCHUMANN Robert (1810-1856)
ORCHESTRE
Symphonie 4 D (1841)  icone   (***/**/***/***)  icone
Une symphonie romantique germanique pur sucre datant de la première moitié du 19e siècle, massive, monolithique. Un symphonisme procédant essentiellement par tutti de cordes mêlés aux autres registres. Une thématique sobre alternant des motifs legato mélodiques et staccato, sans guère de variation, cependant thématique très solide. Et surtout un sens du lyrisme, de la puissance, qui culmine notamment au début du dernier mouvement par un magnifique crescendo appuyé par le timpani (reprise d'un motif ébauché dans le premier mouvement). Presqu'une pauvreté de moyen, peu de séduction immédiate, mais la maturation motivique parvient à captiver sans que l'on comprenne par quel mystère malgré les répétitions accumulées sans complexe. Une restriction mineure: le 2e thème du 2e mouvement lent affirme, me semble-t-il, moins d'intérêt, ce qui vaut au mouvement d'être rétrogradé à 2 étoiles, mais il les vaut largement.


ŒUVRE REVISITÉE
VIEUXTEMPS Henri (1820-1881)
VIOLON ORCHESTRE
Concerto n°2 (***/**/***)
Cette œuvre me paraît un modèle de style mélodique paganinien, caractérisé par son chromatisme spécial, comme chez Spohr. Dans le second mouvement, il est dommage à mon avis que la partie centrale: une longue mélodie en doubles cordes legato, ne soutienne pas la comparaison avec la mélodie insurpassable qui se développe au début et à la fin. Le dernier mouvement bénéficie, me semble-t-il, d'un superbe thème principal magistralement accompagné en sourdine par les cordes de l'orchestre.



https://www.critique-musicale.com

À bientôt
Claude Fernandez


SOMMAIRE