SOMMAIRE


LETTRE-MÉLOMANE 2018-01


LÉGENDE DES APPRÉCIATIONS SUR LES OEUVRES


- : peu intéressant

* : assez bon

** : bon

*** : excellent

**** : exceptionnel


Exemple pour une oeuvre en plusieurs mouvements :

Concerto (*/*/-/*)

icone Écouter
icone Voir une évaluation continue




ARENSKI Anton (1861-1906)
PIANO
24 pièces caractéristiques op 36 (1894)
3 Nocturne (**)
15 Le ruisseau dans la forêt (*)
20 Mazurka (*)
13 Etude (*)
16 Elégie (-)
1 Prélude c major (-)  icone
2 Le sommet (**)  icone
4 petite ballade (-)  icone
5 Consolation (-)  icone
6 Duo (-)  icone
7 Valse (*)  icone
8 Dans le style ancien (*)  icone
9 Papillon (*)  icone
10 Ne m'oubliez pas (-)  icone
11 Barcarolle (-)  icone
12 intermezzo (**)  icone
14 Scherzino (-)  icone
17 Rêve (-)  icone
18 Appréhension (-)  icone
19 Rêverie printanière (*)  icone
21Marche (-)  icone
22 Tarentella (*)  icone
23 Andante et Variations (-)  icone
24 Dans les champs (*)  icone
BOYLE George (1886-1948)
PIANO ORCHESTRE
Concerto D minor (1911)  icone   (-/-/-)  icone
Il me semble difficile de produire un concerto aussi dépourvu d'idée musicale saillante, quoiqu'en première apparence l'ensemble apparaisse relativement varié, dynamique, vivant. L'orchestration utilise une palette instrumentale diversifiée, sans jamais verser dans des effets agressifs ou dysharmonieux. La partie pianistique, de même, très tonale, affirme parfois une certaine virtuosité, tempérée tout de même. Malgré ces caractéristiques, l'affect n'est jamais ni brillant, ni lyrique.
DANZI Franz (1763-1826)
PIANO ORCHESTRE
Concerto E flat major  icone   (*/**/-)  icone
Malgré une thématique encore très imprégnée du style galant, ce concerto se démarque, transitoirement, par sa marque pathétique et lyrique. Celle-ci s'exprime dans la seconde partie du 1er mouvement et surtout dans la seconde partie du deuxième mouvement lent, tant à l'orchestre qu'au soliste. Dans cette séquence, le compositeur atteint vraiment l'excellence. L'ensemble montre un soliste d'une grande vivacité sans atteindre une réelle virtuosité. La partie orchestrale est assez fournie. D'intérêt à mon avis variable, elle bénéficie cependant des interventions très bienvenues des bois, notamment la flûte. Danzi, par ses quintettes, nous montre qu'il est un maître dans l'utilisation des bois. Le dernier mouvement, ne me paraît pas revêtir d'intérêt particulier, notamment en raison d'un thème principal peu saillant.
GROFE Ferdé (1892-1972)
ORCHESTRE
Aviation Suite (1944)  icone   (***/***/*/*)  icone
Sans doute moins réussie que ses meilleures suites comme Mississipi Suite, cette œuvre nous plonge néanmoins dès le début du premier mouvement dans l'univers musical si spécifique de Grofé, l'impression de voir et toucher les choses, une vision musicale transcendée de la réalité. Le compositeur ne réussit pas moins dans le domaine mélodique avec cette sublime Hostess du 2e mouvement. En revanche, Clouds me paraît un peu fade, malgré l'utilisation magistrale que fait Grofé de cet instrument magique qu'est le glockenspiel. la Finale (Motor city) vire dans les effets bruyants, même si l'argument peut en partie le justifier.
KATS-CHERNIN Elena (1957-)
PIANO ORCHESTRE
Concerto 2 Ragtime (2001)  icone   (***/*/-/**)  icone
Faussement nommé "ragtime", ce concerto est un des rares dans ce genre instrumental à présenter une structure de musique répétitive bien caractéristique. C'est dans le premier mouvement que la compositrice, à mon avis, illustre le mieux ce concept. Ce mouvement, cependant, ne tire pas à ce qu'il me semble, le maximum possible des effets imputables à ce style musical. Si la partie pianistique atteint des effets parfois très élaborés et très virtuoses, la partie symphonique apparaît d'intérêt plus contrastée, alternant des passages très bien sentis et d'autres où se manifeste une surenchère instrumentale parasitaire. Ce défaut apparaît particulièrement dans le dernier mouvement - qui reste cependant d'un intérêt soutenu - et plus encore dans le scherzo.



http://www.critique-musicale.com

À bientôt
Claude Fernandez


SOMMAIRE