SOMMAIRE


LÉGENDE DES APPRÉCIATIONS SUR LES OEUVRES


- : peu intéressant

* : assez bon

** : bon

*** : excellent

**** : exceptionnel


Exemple pour une oeuvre en plusieurs mouvements :

Concerto (*/*/-/*)

icone Écouter
icone Voir une évaluation continue (pour chaque mouvement numéroté)



RANGSTROM Ture (1884-1947)


ORCHESTRE

Symphonie n°3 Chant sous les étoiles 1929    (**) icone

Belle œuvre, très belle œuvre même, je n'irai cependant pas jusqu'à l'excellence. Style expressionniste-moderne très affirmé, kabalevskien, pourrait-on dire. Une dimension lyrique et pathétique certaine, surtout dans le 3ème mouvement, qui présente une utilisation des percussions et des cuivres extrêmement aboutie et originale, notamment avec le xylophone. Cette partie n'efface pas cependant certaines outrances manifestes, à mon sens, plus perceptibles dans le premier mouvement: des effets désagréables qui traduisent un manque de subtilité, voire un manque de goût. Il est étonnant que ces manifestations de mauvais goût voisinent avec une exploitation des ressources orchestrales, justement aux cuivres et percussions, très sûre, inventive et d'un dosage parfait dans le 3ème mouvement. Sans doute Rangström est-il victime de cette déviation du goût (à mon avis) qui s'est emparé de toute une époque, transformant d'évidentes marques de vulgarité en qualité de modernité. D'autre part, Rangström utilise dans la partie centrale des motifs figés ou très alanguis confiés au violon ou encore il utilise l'orchestre pour créer des effets diffus ou fondus. Il est dommage que la thématique ne soit pas à la hauteur de de l'intention expressionniste qui semblent afficher ces procédés.

Symphonie 3 Invocatio 1936  icone   (-/**/**/*/-) icone

L'œuvre répond en partie à l'argument proposé par le titre: atmosphère mystique évoquée par les éléments cataclystiques de l'orchestre et surtout par l'intervention de l'orgue, notamment dans le 3ème mouvement. Néanmoins, le support thématique, le traitement harmonique ne me paraissent pas à la hauteur de l'ambition: des superpositions qui virent au cacophonisme, notamment dans le dernier mouvement. Cela malgré, il faut le reconnaître, parfois, des subtilités symphoniques réelles, notamment l'accompagnement de la mélodie dans le 2ème mouvement, mélodie d'intérêt elle-même assez moyen, mais bien rehaussée par l'environnement symphonique. On peut au final considérer que les 2ème et 3ème sont une relative réussite.

SOMMAIRE


Site optimisé pour norme W3C sous Linux